Je ne comprends pas ce plan d’aide à la Grèce…

Je ne comprends pas ce plan d’aide à Grèce…..

Alors que la Grèce n’a quasiment plus les moyens de rembourser sa dette, l’Europe, le FMI et un nouveau consortium de banques privées font mine de lui donner des milliards et des milliards… cf l’article ci-joint : ici.

En gros, on prête 135 milliards d’Euros sur 30 ans à un taux de prêt de 3,5%. Ce qui veut dire que le pays devra rembourser : 378 milliards d’Euros pour rembourser ces 135 milliards… Ceci est d’autant plus choquant que le taux d’intérêt de 3,5%  est criminel dans la mesure ou l’on sait que le pays ne disposera certainement pas d’un telle croissance sur les 30 prochaines années…

C’est précisément cela qui me choque, comment peut-on au niveau le plus haut, le plus international, et donc pour moi le niveau le plus moral, octroyer un prêt avec un tel taux sachant que l’emprunteur n’aura pas la possibilité de rembourser. la Grèce ne crée pas suffisamment de richesse pour rembourser ses prêts….

Cela étant, ceci est vrai pour la Grèce comme pour la France,.. comment se fait-il que ces pays acceptent des taux très nettement supérieurs à la croissance de la richesse de leur pays… En faisant cela il me semble évident qu’ils participent plus que tout à exposer leurs pays aux appétits féroces des banques qui elle-mêmes s’en trouveront fragilisées du fait de fatalement tuer la poule aux oeufs d’or…

C’est si, je ne m’abuse ce qui s’est passé lors de la crise des subprimes… De nouveau tout le système vacille et risque de s’effondrer car les pays n’ont pas la capacité d’émettre de la monnaie correspondant à la richesse qu’ils créent… Pour émettre cette richesse ils sont obligés de passer par le truchement des banques privées qui au  passage, en fonction des risques encourus voire même en fonction de leur bon vouloir, n’hésitent pas à imposer les taux qu’elle veulent…

tout cela me parait complètement fou !!!!

On pourra relativiser les taux d’intérêts en disant que 3,5% prend en compte le double effet combiné de l’inflation ainsi que la croissance du PIB (ce qui est supposé représenter la richesse) de la zone considérée, mais en tout état de cause même en ajoutant les deux taux, il est fortement improbable d’atteindre les 3,5% de croissance nominale… et donc les Grecs ont signé pour creuser encore plus le déficit de l’année prochaine…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s