« il existe deux systèmes attentionnels distincts, portés par des circuits neuronaux différents et sollicités de manière soit automatique-exogène soit volontaire-endogène. L’exposition audiovisuelle aboutirait à hypertrophier le premier de ces systèmes, au détriment du second. Deux processus complémentaires seraient alors mis en jeu. Premièrement, en étant soumis à une succession frénétique de séquences lapidaires, le cerveau en développement s’habituerait à modifier continuellement ses focalisations cognitives et engagements intellectuels. » extrait de TV Lobotomie de Michel Desmurget (docteur en neurosciences2 et chargé de recherche au CNRS pour le centre de neuroscience cognitive de Lyon)

A priori pas de rapport avec la vague bleu-Marine qu’a connue la France hier soir et pourtant…

Et pourtant que penser d’une information qui est de plus en plus basée sur de l’immédiateté, qui sollicite des réactions pulsionnelles comme « attention il y a un danger » ou alors «super il y a de quoi manger » ou encore qui nous parle de sexe et/ou de tout ce qui est nécessaire à notre survie…

Deux systèmes attentionnels distinct, un peu comme si l’on disait que nous avons deux cerveaux :
– l’un consacré à notre survie et qui doit nous maintenir en vie et donc qui réagit instantanément à la survenance d’un danger, d’une menace (c’est lui qui en lisant ces lignes vous fait penser au mot terroriste en l’associant à menace), ou qui sollicite notre appétit pour tout ce qui est repas, nourriture, maintient en vie, faire des provisions, stocker du surplus, se goinfrer, consommer toujours plus pour être sûr d’être vivant. C’est aussi lui qui garantit notre survie individuelle mais aussi celle de l’espèce à travers l’excitation sexuelle, la pulsion de reproduction et tout ce qui l’entoure….
– l’autre qui analyse, réfléchit, calcule, raisonne, anticipe, prévoit. Essentiellement basé sur le Cortex infiniment plus développé chez nous que chez les animaux…

C’est cette information automatique-exogène qui modifie constamment nos focalisations cognitives et engagements intellectuels.

De plus en plus les informations traitées ne sont que sur des modes automatique-exogènes, émotionnels, sans aucune réflexion… Qui se rappelle encore de cette image qui avait émue la planète entière au point de faire tous les dirigeants Européens ouvrir les bras et se sentir obligés d’accueillir des dizaines (voire des centaines pour certains pays) de millier d’immigrés et comment l’on montrait du droit tel ou tel chef d’état qui fermait ses frontières…. C’était il y a trois mois… La mort, la vie, la survie, un enfant,…. Tout, tout ce qu’il faut pour mobiliser les foules. Le pouvoir de cette photo a été supérieur à tous les discours qu’aucun chef d’état n’eût pu faire pour aboutir au résultat d’ouvrir les vannes de l’immigration.
Deux mois après on nous bombarde d’informations, on fait la une des journaux nationaux de l’affaire Benzema et sa sextape…. Là encore quel intérêt informationnel pour l’auditeur, quel intérêt intellectuel pour une telle affaire ?
Le but n’est que de faire de l’audimat, faire un coup, répéter cela tant que l’on n’a rien d’autre.

Et puis un certain Vendredi 13, journée nationale de la gentillesse, tandis que le journaliste commentant le match amical France-Allemagne déplore l’absence de Benzema, au même moment des détonations, des cris, des explosions nous font passer d’une sextape à une série de vidéos d’état de guerre…

Un carton pour l’audimat..
Le traumatisme est tel, la sidération est si forte que la réponse du gouvernement (c’est-à-dire de ceux qui gouvernent nos vies…) est de répondre à la terreur par la terreur… un peu à la manière d’un Charles PASQUA qui « voulait terroriser les terroristes… »

Et là ou notre gouvernement aurait dû avoir une réponse de responsable, de maitre chez soi, il réagit comme le premier gamin venu agressé dans une de cour de récréation, et alors là aussi la réponse automatique-exogène nous mène à la surenchère…

Aussi, si notre système médiatico-journalistique, nos hommes politiques ne sont pas capable d’inviter la population à la réflexion, à l’introspection, à l’analyse des conséquences pour comprendre les causes, si l’on passe son temps à réagir de façon totalement pulsionnelle, totalement émotionnelle, totalement irréfléchie, si l’on passe son temps à réagir comme cela alors la population va congédier tout ce qui est analyse, tout ce qui est réflexion et elle appellera forcément au pouvoir ceux qui donnent des réponses simples, des réponses émotionnelles à des problèmes graves, à des problèmes complexes…

Ce qui est grave et qui doit être clair pour tout le monde c’est que le gouvernement actuel ne fait que réagir automatiquement, il n’est pas capable d’avoir une réflexion volontaire-endogène, en clair il est totalement dépourvu de stratégie… il ne sait pas comment faire…..
Le gouvernement est nu !
Le peuple va donc appeler au pouvoir ceux qui ne se sont jamais habillés de beaux idéaux, de réflexions stratégiques élaborées, de pensées complexes. Et donc la culture, la réflexion, l’intelligence feront bientôt partie des oripeaux de la République….

Cependant là où l’affaire est très grave, c’est comme le dit Michel DESMURGET dans le début de cet article, c’est que l’exposition automatique-exogène systématique aboutit à atrophier le système volontaire-endogène, en gros à force de regarder cette télé-là, à force de regarder cette actualité-là à force d’être dans la réaction immédiate, les capacités de réflexion de notre cerveau, son cortex s’atrophie…. Nos durées d’attention diminuent, de facto nos capacités de réflexion et donc d’analyse et de stratégie s’étiolent….
En clair toute la société mondialisée est malade de cette instantanéité qui détruit la réflexion.
Tout ceci ne peut que conduire qu’à des états permanents de conflits et de confrontations systématiques……

Didier JEANNE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s