Intelligence Collective Politique !

Les Britanniques ont voté et tranché : ils ont décidé de quitter l’Union Européenne !

No thank youNous sommes censés, en France, en Angleterre, en Europe dans tous les pays occidentaux, être dans des démocraties. Nous sommes aussi pour la plupart d’entre nous censés être des démocrates. Plus que les autres, nos décideurs politiques sont eux surtout, censés être des démocrates. Aussi, dès lors qu’une grande nation démocratique comme la Grande-Bretagne s’exerce à l’exercice démocratique par excellence qu’est le Référendum populaire, tout démocrate quel qu’il soit, se doit de saluer :

  • Le courage du dirigeant politique qui l’organise, car nonobstant le fait d’être lui-même issus du suffrage populaire, il surperforme la décision de rester dans la zone Europe en l’adoubant au Suffrage populaire direct.
  • Le courage de ce peuple qui contrairement à ce que d’aucuns auront décrié est largement informé, dont la langue vernaculaire est par excellence la langue véhiculaire de la planète. Qui par la rule of law[1] a largement contribué à fonder les démocraties actuelles.

Non, le procès en sorcellerie qu’instrumentalise la très grande majorité des hommes politiques actuels, les Eurocrates et leurs médias assujettis (à moins que cela ne soit l’inverse) est totalement injustifié eût égard aux circonstances du BREXIT.

N’eût-il pas été utile de rappeler que ce que les Anglais ont voté par le BREXIT est l’équivalent de ce que les Français avaient eux aussi voté en 2005 en refusant le Traité Européen ?

Espérons que les démocrates d’entre nous n’hésiterons pas à encourager le premier ministre britannique actuel ainsi que son successeur à honorer cette exigence de leur peuple qu’est le BREXIT et de ne pas trahir l’exigence populaire comme l’a fait Sarkozy en 2007 et comme l’aurait probablement fait Hollande s’il eût été comme son prédécesseur en volonté d’arbitrer une sortie de l’Union Européenne de la France.

Non, pour ma part le BREXIT ainsi que le référendum du Traité Constitutionnel Européen de 2005 est la quintessence politique de ce que je qualifierais d’Intelligence collective politique !

L’on entend par ci, par là que les Britanniques ont voté le BREXIT par peur de l’immigration alors même que les Londoniens se dotaient le 7 mai 2016 d’un maire musulman Sadik KHAN, fils d’un immigré pakistanais chauffeur de bus, premier maire musulman de toutes les c     apitales Européennes… Il y a là une contradiction évidente pour ne pas dire un non-sens absolu de la part des détracteurs du BREXIT.

L’on avait pu penser à un moment donné que le camp du REMAIN (NON au BREXIT) l’aurait emporté quand on apprit l’horrible assassinat de la députée Joe COX (tuée par balles et à l’arme blanche…), or rien n’y fît… Peut-être aurions-nous été avisés de nous rappeler que le 10 Septembre 2003 à Stockholm la député Annah Lindh s’était, elle aussi faite poignarder et tuer à cause de sa campagne en faveur de l’intégration à la monnaie unique : l’Euro. Seulement l’histoire qui rappelons le, « ne se répète pas mais bégaye… » veut que les Suédois non plus ne s’en soient pas laissés compter et que le 14 Septembre 2003 ils aient dit « non » par 55,9% des voix à la monnaie unique Européenne.

Non, que l’on le veuille ou non, le BREXIT n’est ni le fruit ni du hasard, ni celui d’une pulsion xénophone des Britanniques, ni un coup de sang qui les auraient pris. Non, le BREXIT est ce que je qualifierais d’exercice d’Intelligence Collective Politique dans ce sens double où le peuple Britannique, faisant suite au peuple Français, sûr de sa force et de son bon droit, a préféré dire « Non merci, messieurs les Eurocrates ! »

Non, ce qu’il y a de symptomatique dans ces deux référendums Français 2005 et Britannique 2016, c’est le séparation qu’il y avait entre les élites représentatives du peuple et le peuple lui-même… Dès lors les instances représentatives ont tenté de nous faire croire que le peuple n’était pas informé, que l’opinion publique était un bateau ivre livré aux courants marins les plus malsains et que par gros temps, il vaudrait mieux que l’opinion publique restât attachée au port… Ceci bien évidemment est faux, car nos élites probablement perdues dans leurs noosphères politiques n’ont pas réalisé que l’opinion publique s’informe elle-même au-delà même de ce que disent nos politiques. Par exemple beaucoup des internautes actuels ont entendu parler de l’article de 50[2] du Traité de l’Union Européenne et savent que si sortie d’un pays il y a, c’est par lui que cela se fera… Et cela ils le savent car cette information circule sur internet depuis plusieurs années, non pas au niveau des médias mainstream mais au niveau de ce que j’appellerai un underground politiquement incorrect…

Non, messieurs nos élus, l’opinion publique n’est pas un bateau ivre, elle est en mesure d’exercer maintenant son droit à l’intelligence collective. Mes chers élus, je vous en conjure, une prunelle moins irritée lorsque nous nous exprimons et vous qui aimez chez nous l’absence de facultés descriptives, discursives ou intellectuelles, ne nous faites point griefs d’avoir par nature raison dans nos démocraties…

Il y a eu un avant BREXIT, il y a un après BREXIT aussi dans cet après-coup, il y a fort à parier que des pressions s’exerceront sur l’actuel Premier ministre anglais ainsi que sur la Reine d’Angleterre elle-même (c’est elle qui nomme le Prime Minister).

Cela étant quelques puissants et symboliques que puissent être les citoyens Britanniques, ceux-ci n’avaient pas adhéré à l’Union Monétaire Européenne et leur sortie n’en sera jamais aussi lourde que si la France et/ou l’Allemagne s’avisaient de quitter l’Union Monétaire Européenne. Je précise pour information que la livre sterling représente le tiers 201336_eco_devises_top10des échanges effectués tous les jours par la zone Euro et représente le septième des transactions effectuées en Dollars Américains, encore que dans ces deux cas la Livre Sterling échange sa devise contre des Euros et des Dollars Américains !
Dans les jours d’après BREXIT bien des masques devraient commencer à tomber bas. La venue de John KERRY en Angleterre est fort probablement l’un d’entre eux. Le choix du nouveau premier ministre Anglais en sera un second, il sera très intéressant d’observer le positionnement français qui, soit dit en passant, n’a jamais encore félicité le peuple Britannique pour son choix courageux et l’extrême lucidité des électeurs…

Plus que les Britanniques les électeurs français devraient commencer à observer leurs élus de façon à anticiper leurs positions en cas de FREXIT…

Dans l’underground politiquement incorrect que je citais précédemment, d’aucuns ont déjà commencé à comparer le BREXIT à la chute du mur de Berlin, prolongeant la métaphore jusqu’à dire qu’il s’agit là, d’un déclin et dépérissement annoncé de l’hégémon Américain sur le monde… Pour ma part je n’irai pas aussi loin. Je pense qu’il convient avant de tirer des conclusions de bien observer la future restabilisation de l’économie, voire des bourses mondiales, car je pense que la clé de lecture de l’Histoire actuelle est la finance et qu’il convient de savoir si les flux financiers entre le Royaume-Unis et les USA vont diminuer auquel cas, vers quelle destination ces flux vont-ils se réorienter ?

Si par malheur ou bonheur les flux désertent les places occidentales pour se déverser en Asie ou en Iran ou dans le Commonwealth, alors là, les arguments se voudront probablement autres que diplomatiques…

Le repositionnement géopolitique actuel qu’il s’agisse des yeux doux que fait la Turquie à l’OTAN, le rapprochement qu’elle entreprend avec Israel, le pas de deux qu’effectue ces jours-ci l’Arabie Saoudite ainsi que la recherche de soutiens qu’affiche la Russie ainsi que la fausse placidité de la Chine ne permet pas à mon niveau du moins, de deviner comment va se dérouler la suite du scénario. Car assurément le Royaume-Uni qui tire sa révérence fait quelque peu songer à l’éléphant qui sort du magasin de porcelaine…

Let’s see !

Didier JEANNE

[1]L’équivalent de l’Etat de droit, c’est-à-dire la primauté du droit sur les autres sources de pouvoir.

[2] Lien sur le texte du traité Européen : https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2012/02/TUE.pdf

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s