Le doux songe (Air de la folie…)

L’extrait qui suit est tiré d’un Opéra de Donizetti intitulé : Lucia de Lammermoor

Dans l’article qui suit je souhaiterais l’analyser sous trois angles aux travers de trois extraits de 3 spectacles différents….

  • 1er angle : le jeu d’acteur
  • 2ème angle le marketing et/ou comment une œuvre peut ressusciter au sein d’une autre œuvre
  • 3ème angle : la technique artistique

L’action se déroule dans l’Écosse de la fin du XVIe siècle.

Acte I

Lord Henri Ashton, de son côté, est menacé de disgrâce et y voit comme seul remède l’union de sa sœur Lucie avec Lord Arthur Bucklaw, neveu du ministre au pouvoir. Or Lucie s’est éprise d’Edgard, ce que son frère perçoit comme une double trahison. Il fait donc envoyer Edgard en mission vers la France, afin de l’éloigner…

Acte II

Quelques mois après l’acte 1. Lucie est restée sans nouvelles d’Edgard (leurs lettres ont en fait été interceptées par Gilbert). Quand Henri lui fait faussement croire à l’infidélité de son amant, elle est au désespoir et finit par accepter d’épouser Arthur et signe le contrat de mariage en présence d’Arthur et de nombreux vassaux des Ashton. Surgit alors Edgard, revenu de France, qui vient réclamer sa fiancée. Lorsqu’il apprend que Lucie s’est donnée à un autre, il la maudit avec toute sa famille, déclenchant le courroux et l’horreur des assistants Edgard s’enfuit.

Acte III

La nuit suivante, alors que Lucie s’est retirée avec son époux, Edgard vient provoquer Henri en duel afin de terminer une fois pour toutes l’inimitié entre leurs familles. Tandis que les vassaux Ashton célèbrent encore la noce, leur allégresse est interrompue par Raymond qui annonce que Lucie, folle de douleur, a perdu la raison et poignardé Arthur. Lucie paraît, sa robe nuptiale tachée de sang et l’esprit en délire …. (nous en sommes donc là) :

Interprétation par Nathalie DESSAY de l’air de la folie :

La très célèbre scène du 5ème élément où la diva Pavana Laguna interprète l’air de la Folie complété par une remarquable suite à la batterie composée non pas par Donizetti mais par Eric SERRA

Je propose de suivre ces deux extraits d’un troisième spectacle interprété par la diva Eugenia Laguna en 2017 à Los Angeles :

Pour ma part je trouve que dans le premier spectacle Nathalie Dessay est tout simplement stupéfiante de qualité d’actrice dans cet air de la folie, nappée de sang avec sa robe de mariée. Tout y est parfait, le timbre de la voix, l’ambiance sépulcrale, le regard de l’actrice, des autres participants. Une excellente mise en scène….

Dans l’extrait du cinquième élément autant on peut saluer le génie de Luc Besson qui a su trouver un morceau parfait pour son scénario (puisque la diva Pavana Laguna meurt sur scène juste à la fin de son chant (du cygne…) en délivrant les pierres… On doit aussi saluer le génie de Eric Serra qui bien que bassiste a su trouver une partition de batterie qui a compléter parfaitement l’air de la folie permettant grâce à cela de ressuciter près de deux cent ans après le création de Donizetti…

Dans le troisième spectacle on peut écouter de façon très attentive la qualité technique du chant de l’artiste et déplorer quelque peu le manque de sentiment eût égard à l’extrait de Donizetti. Toutefois je salue dans cet extrait le jeu du batteur, que je trouve parfait dans son interprétation…

Vos commentaires seront toujours les bienvenus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s