Le vol des étourneaux et le Covid19…

Si il y a et il restera quelque chose de singulier dans cette épidémie de la Covid-19, ce sont bien les désaccords des scientifiques entre eux, la gestion désarticulée de la crise par les politiques et un deus ex-machina en la personne de l’industrie pharmaceutique qui chuchote à l’oreille des uns et des autres…. Sans oublier qu’au contraire des chuchotements, les médias, les réseaux ociaux jouent le rôle de caisses de résonnance d’autant plus que dans le contexte du confinement le moindre propos se trouvait amplifié voire déformé et le moindre silence devenait assourdissant…

Pendant ce temps, le virus se propageait, bon gré, mal gré, alors qu’au même moment dans un état comme la France qui veut se penser laïc, le paradigme scientiste semble vouloir dépasser l’horizon infranchissable du paradigme religieux.

Déjà les scientifiques n’étaient pas d’accord entre eux, beaucoup contredisaient le plus grand spécialiste du domaine qui à l’occasion a pu tester que « Nul n’est prophète en son pays ! ». Non seulement ils n’étaient pas d’accord entre eux, mais ils modifiaient leurs avis, revenaient sur leurs dires à l’instar du plus grand journal du domaine qui a du publiquement se rétracter et retirer son article qui avait fortement inspiré des décideurs politiques dans leurs décisions supposées rationnelles….

Au milieu de tout cela les citoyens qui attendent des décisions rationnelles, cohérentes, fondées et argumentées ont l’impression d’un imbroglio gigantesque devant lequel ils se sentent aussi éclairés/aveuglés que les politiques eux-mêmes…

Cependant le problème est dû au fait que dans un environnement chaotique, une décision quelle qu’elle soit n’aura pas un effet, mais aura plusieurs effets et souvent des effets qui amplifieront et/ou atténueront leurs propres causes. Nous sommes dans des fonctions non-linéaires…

La décision politique quant à elle, est basée sur un postulat de responsabilité humaine et pour qu’il puisse il y avoir responsabilité il faut que l’on puisse identifier un acteur, un membre de l’exécutif et qu’il puisse appliquer ce qu’il considère être favorable à une diminution du risque…

Dis en d’autres termes les politiques qui étaient  en charge à ces moments-là ont cherché par tous les moyens à borner leurs responsabilités et quand ils pensaient ne pas y arriver, ils procédaient par décrets et/ou articles de lois et/ou ordonnances quittes à légiférer pour imposer à tout un chacun un confinement, une interdiction de sortir sans masque, une interdiction de vendre ces mêmes masques…

Selon moi, le phénomène de propagation du virus est un phénomène qui relève de la théorie du chaos et qui le rend quasiment incontrôlable. Tout au plus peut-on espérer le circonscrire à un territoire.

Pour que l’on puisse se faire une idée de ce qu’est un phénomène chaotique, je suggère d’essayer de réaliser ce que pourrait être la prédiction d’un vol d’étourneaux.

L’étourneau est un oiseau à peu près de la taille d’un merle.

Les étourneaux sont des oiseaux vivant en forte communautés et lors de leurs vols ils donnent l’impression de constituer un seul être totalement auto-organisé[1]

Dans cette vidéo on voit une nuée constituée de plusieurs milliers d’étourneaux et le phénomène est clairement incontrôlable…

Selon certaines études nous inhalons plusieurs milliers de virus chaque minute. Dans ce billet de blog de 2012 du journal le Monde : Combien de virus inhalez-vous chaque minute ?, on apprend qu’un adulte inhale entre 17.000 et 400.000 virus chaque minute et que cela varie en fonction de la saison (saison haute en virus : l’hiver, basse en virus l’été….).

Quand on réalise qu’un adulte à lui seul est en contact avec autant de virus (pas tous Covid19 quand même…), qu’il y a X millions d’adultes en France, qui se déplacent plus ou moins, qui obéissent plus ou moins à des consignes et que les modalités organisationnelles visant à combattre le phénomène sont disloquées (déjà vu en introduction) on comprend alors que les politiques tentent tant bien que mal de coller les bouts qui paraissent s’emboiter mais que l’on sait de toutes façons que personne ne contrôle rien pour la bonne et simple raison que le phénomène est chaotique et par nature incontrôlable (on pourrait dire complexe, pour aller dans le sens d’Edgar Morin).

Lorsque on réalise que la rationalisation des modes de penser et d’action est impropre à la nature du problème alors on a ce que l’on voit et probablement ce que disent ceux habitués à observer ce type de phénomène : « on aura une épidémie qui apparaîtra on ne sait pas pourquoi et qui disparaitra de façon toute aussi mystérieuse après avoir créé un pic épidémiologique… ».

Le phénomène est chaotique mais probablement auto-organisé mais en tout cas sans que l’on sache le pourquoi du comment…


[1] Extrait de : Ornithomedia , « Les vols d’étourneaux fonctionnent comme des systèmes critiques  », Rhuthmos, 3 novembre 2010 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article199
Le terme d’auto-organisation désigne la capacité des éléments d’un système à produire et maintenir une structure à l’échelle du système sans que cette structure apparaisse au niveau des composantes et sans qu’elle résulte de l’intervention d’un agent extérieur. L’auto-organisation se différencie de l’organisation en ce sens où l’organisation émergente ne provient pas de forces extérieures (même si le système reste ouvert sur son environnement) mais de l’interaction de ses éléments. Si on applique ce concept à l’étude des sociétés, cela signifie qu’en plus du principe régulateur, il n’y a ni leader, ni centre organisateur, ni programmation au niveau individuel d’un projet global. Ces phénomènes d’auto-organisation s’observent par exemple aussi bien dans les sociétés animales (organisation d’une fourmilière, de vols d’oiseaux) que dans les sociétés humaines (applaudissement, panique collective, intention de vote) ou les systèmes géographiques (les réseaux urbains).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s